​​

Chère communauté du réSEAU,

Bonjour, je suis Julie Saito, la Coordonnatrice internationale du réSEAU, Cheffe de l'Unité du Réseau des écoles associées de l'UNESCO. 

Nous souhaitons souligner la parution du 12ème numéro de notre infolettre CONNECT, que nous avons lancée en mars dernier, immédiatement après le début du confinement en France, dans le but de garder avec vous le contact et ce, dans un esprit de solidarité. Je vous remercie pour l'envoi de vos messages dans le cadre de la campagne Continuité pédagogique, pour votre participation à notre premier webinaire mondial en mai et enfin pour votre soutien à nos projets en cours et à venir. 

On parle beaucoup de la « nouvelle normalité », en général comme dans le monde de l'éducation, étant donné que de nombreux pays commencent une nouvelle année scolaire.

C'est là l'occasion de repenser l'éducation dans son ensemble, de réinventer l'éducation comme nous l'avons fait, avec la collaboration de nos collègues des « Futurs de l'éducation ». Nous avons déjà amorcé cette réflexion lors du webinaire mondial, où toute la richesse des idées et des expériences de notre communauté mondiale du réSEAU a pu pleinement s'exprimer. Nous poursuivrons cette réflexion collective lors des événements futurs et à travers nos projets, y compris les consultations des groupes de discussion prévues, que nous avons présentées dans le dernier bulletin d'information en août.

Ce processus de réflexion comprend la réflexion de nouvelles façons d'apprendre, y compris l'apprentissage à distance et mixte, de nouvelles façons d'aborder des questions au-delà de la COVID-19, de l'inclusion, de l'accès et de la qualité de l'apprentissage, du bien-être et de bien d'autres.

Ce processus gagnerait également à ce que l'on réfléchisse sur ce qui s'est passé, à mobiliser nos ressources culturelles pour faire face à cette nouvelle situation, à « retrouver » nos racines et nos traditions d'apprentissage communautaire qui peuvent grandement bénéficier non seulement à l'apprentissage « académique », mais aussi aux aptitudes communautaires et sociales, ainsi qu'à renforcer bien- sûr les valeurs universelles de respect et de tolérance, et bien d'autres.

Je voudrais, si vous me le permettez, vous donner un exemple de mon pays d'origine, le Japon.

Il s'agit d'un mouvement appelé « Kominkan » - maintenant appelé Centre d'apprentissage de proximité, qui est devenu une plaque tournante importante pour la promotion de l'EDD. Kominkan signifie littéralement « la salle publique des citoyens » et vise à fournir une éducation sociale, qui au Japon signifie communauté et éducation pour les adultes. Les Kominkan furent crées après la Seconde Guerre mondiale, basés sur le mouvement plus ancien Terakoya (une école du temple en japonais), à l'époque de la période Edo pour soutenir les enfants qui ne pouvaient pas aller à l'école.

Ce concept est conforme à l'idée de l'approche scolaire globale, et constitue un exemple approprié pour la modalité d'apprentissage complémentaire dans le contexte de la COVID-19 et au-delà.

Je pense également que la communauté du réSEAU peut explorer des pistes similaires à celles des centres d'apprentissage communautaire (Kominkan), pour soutenir les enfants qui ne pourraient, sinon, avoir un accès à l'éducation.

Je crois que vous, la communauté mondiale du réSEAU, disposez d'une richesse exceptionnelle de ressources grâce à nos connaissances collectives relatives à l'apprentissage communautaire traditionnel. Nous avons là une occasion unique de rassembler nos idées afin de puiser dans ces ressources culturelles, au profit de nos apprenants, maintenant et demain.  

C'est donc dans cet esprit que je vous encourage tous à partager avec notre réseau les différentes pratiques, les ressources et idées sur la façon de façonner l'éducation future dont nous avons besoin.

Vous pouvez trouver des liens vers d'autres ressources et informations dans le bulletin d'information !

Restez CONNECT-és !

Merci !

 

​