Du 26 au 28 juin 2018, 40 coordinateurs nationaux du Réseau du système des écoles associées de l'UNESCO se sont réunis à Windhoek, en Namibie, pour le lancement d'une nouvelle phase de collaboration dynamique en Afrique sub-saharienne et au-delà.

 

Avec le financement du Gouvernement provincial de Hainan, en République populaire de Chine, l'UNESCO a organisé le tout premier Atelier régional de développement des capacités à l'intention des coordinateurs nationaux du réSEAU en Afrique sub-saharienne, en collaboration avec la Commission nationale namibienne pour l'UNESCO et le bureau de l'UNESCO à Windhoek. Les coordinateurs nationaux nouvellement désignés de Serbie, d'Estonie et du Viêt Nam ont également participé à l'atelier, ainsi qu'à une séance d'information qui avait pour objectif de les aider à s'acquitter de leur nouveau rôle. Les représentants des six pays africains qui ne sont pas encore membres du réSEAU ont été aussi invités, Djibouti et le Soudan du Sud saisissant cette occasion de s'informer sur le réSEAU en vue de le rejoindre prochainement.

Mettre l'Afrique au premier rang

Reseau-UNESCO-Afrique.jpgL'atelier a été conçu pour renforcer les capacités des coordinateurs nationaux du réSEAU, pour leur permettre de soutenir leurs écoles dans l'élaboration de projets éducatifs stratégiques contribuant à la mise en œuvre de l'Agenda 2030 et de l'ODD 4, en particulier de la Cible 4.7, conformément à la priorité mondiale de l'UNESCO. Afin de permettre au réSEAU de répondre à cette attente majeure, l'UNESCO a élaboré un nouveau Guide à l'intention des Coordinateurs nationaux, ainsi que plusieurs guides destinés aux écoles et aux enseignants ; l'Organisation a choisi d'accorder la priorité à la région Afrique pour une présentation approfondie aux principaux utilisateurs et bénéficiaires. L'événement organisé en Namibie a une importance majeure pour le renforcement des écoles associées à l'UNESCO en Afrique et pour accroître leur potentiel à encourager l'éducation à la citoyenneté mondiale, au développement durable et à l'apprentissage interculturel dans le contexte des ODD.

De l'engagement à l'aspiration

Dans ses remarques liminaires, Madame Veno Kauaria, Secrétaire permanente adjointe du Ministère de l'Éducation, des Arts et de la Culture et Vice-présidente de la Commission nationale namibienne pour l'UNESCO, a souligné les défis auxquels sont confrontés les éducateurs d'Afrique sub-saharienne, mais elle a aussi insisté sur leur engagement en faveur des Objectifs de développement durable (ODD) et sur le fait que la Cible 4.7 s'accorde bien avec des aspirations à participer à la construction de la paix mondiale. 

Madame Soo-Hyang Choi, Directrice de la Division pour la paix et le développement durable au Siège de l'UNESCO à Paris, a présenté les ODD, et plus particulièrement la Cible 4.7, offrant une analyse et des informations sur le développement et la portée du nouvel Agenda, sur l'objectif consacré à l'éducation et sur son suivi, ainsi que sur les défis connexes. Madame Choi a aussi insisté sur le rôle prépondérant que devrait avoir le réSEAU dans la réalisation de l'agenda de l'UNESCO, qui vise à concrétiser la Cible 4.7 par la transformation des systèmes éducatifs. Faisant office de laboratoire, le réSEAU peut largement contribuer à l'orientation de la formulation des politiques et des programmes, ainsi qu'à la formation des enseignants, afin de faciliter l'émergence de nouveaux modes d'enseignement et d'apprentissage.

Alignement sur la Cible 4.7 de l'ODD 4 – le rôle des coordinateurs nationaux

 

L'un des principaux objectifs de la rencontre avait trait à la présentation détaillée du nouveau Guide à l'intention des Coordinateurs nationaux ; publié en mai 2018, il rappelle la mission et les objectifs généraux du réSEAU, actualisés à la lumière des Objectifs de développement durable, et il précise sa structure de gouvernance, les responsabilités de l'UNESCO, des Commissions nationales et des Coordinateurs nationaux, les procédures et les conditions d'adhésion ainsi que les modalités d'établissement de rapports. Dans sa présentation, Sabine Detzel, Coordinatrice internationale du réSEAU, a insisté sur le rôle crucial qui incombe aux Coordinateurs nationaux dans l'efficacité de l'appui apporté aux écoles membres du réSEAU pour la promotion des valeurs et des objectifs de l'UNESCO et pour la contribution à la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable. Il était par ailleurs important d'aligner les domaines d'actions thématiques du réSEAU (anciennement appelés « thèmes d'étude ») sur l'ODD 4. Le réseau se concentrera maintenant aux domaines suivants :

  • Citoyenneté mondiale – culture de la paix – non-violence
  • Développement durable et modes de vie responsables
  • Apprentissage interculturel – appréciation de la diversité et du patrimoine culturels

De la sensibilisation à la collaboration 

L'atelier a également constitué un espace de formation où les Coordinateurs nationaux ont pu acquérir un savoir-faire pratique de l'utilisation de l'outil en ligne du réSEAU et se familiariser avec son fonctionnement et sa portée. L'outil est conçu pour faciliter la communication entre les acteurs du réSEAU à travers le monde et les aider à établir des liens entre eux. Les séances de formation ont également été l'occasion d'intéresser les participants à la rationalisation et à l'amélioration de la gestion générale de leurs écoles et de les aider à échanger leurs expériences et à s'informer sur les initiatives et les bonnes pratiques existant dans les autres pays.

Écoles en action

 

Au cours de l'atelier, les participants ont eu la possibilité de visiter deux écoles du réSEAU à Windhoek : l'École secondaire David Bezuidenhout et l'École primaire et secondaire Waldorf. Ces visites leur ont permis de se faire une idée plus précise des différents aspects de la vie des écoles du réSEAU. Ils ont pu observer les leçons, les activités et les installations. En échangeant avec les élèves et les enseignants ainsi qu'avec le personnel des écoles, ils ont pu découvrir de quelle manière les écoles mettent en pratique les valeurs et les priorités de l'UNESCO et comment une école peut être connectée au plan local, régional et mondial avec les autres écoles membres.

L'avenir

Ce premier atelier en Afrique a aidé tous les participants à obtenir une compréhension partagée du rôle important que peut jouer le Réseau du système des écoles associées de l'UNESCO dans l'expérimentation et la démonstration de nouvelles approches éducatives dans les domaines de l'Éducation en vue du développement durable et à la citoyenneté mondiale, de la diversité et du patrimoine culturels, l'égalité des sexes constituant une valeur transversale.