Transformer l'institution toute entière pour affronter le changement climatique et conduire les pairs dans l'intégration de cette approche holistique à l'école, tels étaient les thèmes directeurs de la Deuxième formation internationale du Réseau du système d'écoles associées de l'UNESCO (réSEAU) destinée aux formateurs et portant sur l'approche « institution entière » au changement climatique.

Dans le cadre du projet « Aujourd’hui pour demain » financé par le Japon, la formation s’est tenue du 10 au 12 mai 2017 à Rabat, au Maroc et a été organisé par l’unité du réSEAU en collaboration avec le Bureau de l’UNESCO à Rabat. Elle a réuni plus de 50 acteurs du réSEAU provenant de 13 pays de toutes les régions. L’objectif était de fournir à chaque participant les connaissances et les outils nécessaires pour former leurs pairs à travailler de façon plus complète sur le changement climatique.

 

Mettre en action l'approche « institution entière »

Dès le début de la formation, les intervenants ont souligné l'importance de mettre les écoles en situation de renforcer leur enseignement sur le développement durable et d'apprendre à traiter du changement climatique. Le représentant du Secrétaire général du Ministère marocain de l'Éducation Nationale a déclaré que « l'éducation n'est plus seulement une activité en plus, elle fait partie intégrante de notre lutte contre le changement climatique et elle est la clé de la construction d'un avenir plus vert. »

Par le biais de différentes méthodes telles que jeux de rôle, préparation d'un argumentaire, partage d'études de cas, les participants ont appris à communiquer efficacement sur l'approche « institution entière », à identifier et à mobiliser les parties prenantes clés au sein de l'école et des communautés locales et à suivre leurs progrès. Des informations essentielles sur le changement climatique et l'action de l'UNESCO en matière d'EDD et d'ECC ont également été présentées pour approfondir les connaissances des participants à ce sujet.

Dans le cadre de la formation, les participants ont visité l'École Publique Abdelmoumen, qui est membre du réSEAU, où ils ont été inspirés par les activités de l'école en rapport avec le climat. Ils ont échangé avec les élèves, les enseignants et le personnel bénévole et ils ont acquis une vision concrète de pratiques durables en action.

Autonomiser les jeunes afin qu'ils jouent un rôle actif contre le changement climatique

Il s'agit de la deuxième formation internationale dans le cadre de ce projet, après qu'un premier groupe de coordinateurs et d'animateurs pays ait été formé à Dakar en novembre 2016.

250 institutions éducatives – écoles primaires, secondaires et professionnelles et instituts de formation des enseignants d'un groupe pilote de 25 pays – participent à ce projet. Les pays participants sont les suivants : Allemagne, Brésil, Canada, Cap Vert, Costa Rica, Danemark, France, Grèce, Haïti, Indonésie, Japon, Koweït, Liban, Mali, Maroc, Monténégro, Mozambique, Namibie, Népal, Oman, Ouganda, RDP Lao, République Dominicaine, Sénégal et Tanzanie.

Le projet fait partie des initiatives de l'UNESCO pour la mise en œuvre du Programme mondial d'action sur l'Éducation au développement durable (GAP).

Pour plus d'informations, merci de consulter le site Internet réSEAU.