Le 3 novembre 2017 s’est tenu en marge de la 39ème session de la Conférence générale un événement sur le Réseau du système des écoles associées (réSEAU) de l’UNESCO intitulé « Enseignement et apprentissage novateurs et collaboratifs dans le contexte de l'Agenda Éducation 2030 »

Cette réunion avait un double objectif : présenter et discuter les mesures prises pour mettre en œuvre les recommandations de l'Évaluation 2016 du Réseau des écoles associées de l’UNESCO (réSEAU), réalisée par le Service d’évaluation et d’audit de l’UNESCO, et les moyens déployés pour renforcer la contribution du réSEAU dans la mise en œuvre de l’agenda Éducation 2030, en particulier l’ODD 4 et les Cibles 4.7 et 4.c. 

Près de 100 participants – coordinateurs nationaux du réSEAU, Secrétaires généraux des Commissions nationales pour l’UNESCO et autres représentants des États membres, des ONG et des Instituts et Centres de l’UNESCO – ont fait part de leur intérêt et de leur soutien en faveur des accomplissements et des perspectives futures du Réseau.

Le réSEAU, un outil de diffusion efficace des valeurs et priorités de l’UNESCO

Dans son discours d’ouverture, M. Qian Tang, Directeur-général adjoint pour l'Éducation, a mis en avant le rôle que joue le réSEAU dans la promotion des valeurs de l’UNESCO et dans le développement du respect de la diversité et d’un esprit de solidarité internationale. Il a également souligné les efforts engagés par l’UNESCO pour renforcer la gouvernance, la gestion et l'assurance qualité du réSEAU, conformément aux recommandations élaborées dans le contexte de l'évaluation du réSEAU en 2016.

M. Tang a fait une présentation générale portant sur les réalisations obtenues, en particulier la production d'un nouveau Guide des coordinateurs nationaux du réSEAU et le déploiement de la plate-forme en ligne du réSEAU qui a été conçue pour renforcer les potentialités du réseau, qui constitue une communauté mondiale de directeurs, d’enseignants et d’étudiants œuvrant en faveur d’une éducation transformatrice.

Perspectives de coopération et de partenariat

Outre le renforcement de l’appui apporté au réSEAU par l’UNESCO, visant à créer une citoyenneté mondiale et à promouvoir le développement durable, M. Tang a décrit les importantes contributions du Japon, qui finance le projet pilote du réSEAU consacré à l'approche « école entière » au changement climatique dans 25 pays, et de la Chine, qui a accueilli en avril 2017 une Conférence internationale des coordinateurs nationaux du réSEAU, venus de 40 pays. Ces contributions ont accéléré la revitalisation du réSEAU, ouvrant de nouvelles perspectives de coopération et de partenariat, grâce notamment à la contribution d’un million de dollars E.-U. faite par la Chine et la proposition du gouvernement de la province de Hainan (Chine) d’établir un Centre de Catégorie II pour le réSEAU.

Lors de la clôture, M. Tang a rappelé le rôle essentiel de l'éducation dans la réussite du Programme à l’horizon 2030, le réSEAU disposant d’une longue expérience d’innovation transformatrice dans l’éducation et l’apprentissage. Le réSEAU est donc en mesure d’apporter une contribution significative à la mise en œuvre du Programme. Il a ajouté : « Nous veillerons à ce que le réSEAU demeure une priorité du Secteur de l’éducation. »

Renforcer l'identité du réseau et lui donner les moyens de se différentier

La coordinatrice internationale du réSEAU, Sabine Detzel, a présenté les grands points du nouveau Guide des coordinateurs nationaux du réSEAU, conçu pour professionnaliser davantage le Réseau en termes de structure de gouvernance, de membres et d’assurance qualité. Le Guide définit le rôle et la responsabilité des coordinateurs nationaux, qui sont nommés et appuyés par leur Commission nationale pour l’UNESCO, et il précise les conditions et le processus d’admission ainsi que la gestion de l’adhésion des écoles.

Après un rappel de l'historique et de la mission du réseau, elle a insisté sur la force de l’engagement du réSEAU dans sa contribution à l'accomplissement des ODD, en particulier des Cibles 4.7 et 4.c de l’ODD 4. Les domaines d'action thématiques du réSEAU - citoyenneté mondiale, développement durable, modes de vie durables et apprentissage interculturel – sont alignés sur le contexte des ODD. Les contributions du réseau dépendront des activités, des projets, des célébrations internationales ainsi que de la collaboration thématique entre les écoles membres, facilitée par la plate-forme en ligne du réSEAU.

Construire une plate-forme centrale dédiée au partage des connaissances, de la collaboration et d’une puissante communication

Exploitant l’essor des TIC et des services de médias sociaux, l’UNESCO a lancé en 2016 une plate-forme en ligne pour le réSEAU, qui est opérationnelle en anglais, en espagnol et en français. La plate-forme est un vecteur efficace pour les interactions et les partenariats transfrontaliers entre les membres du Réseau. Fouzia Belhami a présenté la plate-forme, qui a pour objet de rationnaliser et d’améliorer la gestion du Réseau, de renforcer la communication et la collaboration entre ses membres et d’accroître la visibilité du réSEAU et de sa communauté mondiale. Elle a mis en avant l'accessibilité des répertoires des coordinateurs nationaux et les plus de 11 000 membres ainsi que les nouvelles, l'information et les ressources de, pour et sur les membres qui font l’objet de mises à jour régulières.

De plus, Madame Belhami a insisté sur l'importance de l'espace collaboratif, exclusivement réservé à l’échange, au dialogue et à la collaboration entre les membres du réSEAU. La plate-forme offre une superbe opportunité de découvrir des pairs animés du même intérêt pour le jumelage et la collaboration, pour contribuer au Programme à l’horizon 2030.

Maximiser les bonnes chaînes de communication, de participation et de coopération

L’UNESCO met tout en œuvre pour fournir l’appui nécessaire au travail du réSEAU au niveau national et régional. Sabine Detzel a présenté les moyens déployés pour assurer une communication régulière avec les coordinateurs nationaux et pour diffuser les informations, les ressources et les opportunités relatives aux actions de l’UNESCO. Dans un esprit de conseil et d’appui, elle a énuméré un certain nombre de ressources importantes qui ont été élaborées et partagées au cours des deux dernières années, en particulier un nouveau Guide d’utilisation du logo du réSEAU, le didacticiel de la plate-forme, trois Guides à l’intention des écoles du réSEAU ainsi que des matériels pédagogiques et des suggestions d'actions pour la célébration de 12 Journées internationales. Par ailleurs, elle a mis en avant le succès du projet sur l’approche « institution entière » au changement climatique, qui est financé par le Japon et qui regroupe plus de 262 écoles de 25 pays participants, et le concours d'art mondial « Ouvrir les cœurs et les esprits aux réfugiés » qui a récompensé 16 écoles. De plus, quelque 25 pays ont bénéficié de l’appui financier du Programme de participation de l’UNESCO pour l’organisation de réunions du réSEAU et de projets d'école au niveau national.

Au nombre des innovations de ce biennium, Mme Detzel a mentionné la participation de plus de 100 enseignants, étudiants et coordinateurs nationaux du réSEAU à de grandes conférences internationales sur les changements climatiques (COP 21, 22 et 23), sur la violence et le harcèlement en milieu scolaire, sur la paix et le développement durable, sur le rôle de l’éducation et de l'éducation des femmes et des filles en STEM.

En dernier lieu, elle a présenté les perspectives du plan de travail pour 2018-2020. Le financement extrabudgétaire d'un million de dollars permettra de renforcer de façon significative les possibilités dont dispose l’UNESCO pour aider la communauté mondiale du réSEAU à apporter une valeur ajoutée au Programme à l’horizon 2030, à enseigner et à apprendre à vivre ensemble.

ASPnet National Coordination in Interaction.jpg ASPnet National Coordination in Interaction1.jpg 

Dans leurs interventions, les participants à la réunion ont exprimé l'appréciation et l'adhésion des États membres et des organisations partenaires pour les réformes entreprises par l’UNESCO ainsi que leur intérêt constant pour le réSEAU et son travail important.

Alexander Leicht.jpgM. Alexander Leicht, Responsable de l’éducation en vue du développement durable et de l’éducation à la citoyenneté mondiale dans le Secteur de l’éducation a conclu : « Nous prenons note de votre soutien au réSEAU au niveau international et dans vos pays respectifs et nous allons poursuivre le renforcement du réseau et continuer d’appuyer ses programmes. »

 

 

 

 

 

Consultez les présentations